Je pense avoir le sopk que faire

Tu te demandes si tu es atteinte du SOPK ? Tu souhaites savoir si oui ou non tu souffres du syndrome des ovaires polykystiques ? Voici à mon sens les trois étapes à suivre.

Étape 1 : Observer ses symptômes

Si tu penses être atteinte du SOPK, tu as dû remarquer dans ton quotidien des symptômes plus ou moins gênants ou des choses qui te semblent problématiques ou anormales dans le fonctionnement de ton corps. Il est important dans un premier temps de lister ces signes ou symptômes que tu observes dans ton quotidien.

Tu es peut-être persuadée d’être atteinte du SOPK et tu as peut-être déjà lu et relu tous les symptômes qui peuvent être rattachés au syndrome. Probablement que tu te reconnais dans beaucoup de symptômes, mais aussi dans les témoignages de femmes touchées par le SOPK. Cependant, il est important de noter que, tant que tu n’as pas été diagnostiquée par un professionnel de santé, rien ne prouve que tes symptômes sont causés par le SOPK. En effet, d’autres troubles ou maladies peuvent amener à une partie des symptômes observables chez les personnes touchées par le SOPK.

À ce stade, essaie de ne pas te concentrer sur les listes de symptômes rattachés au SOPK. Essaie plutôt de prendre du recul pour lister les choses que tu trouves anormales. Visualise tes journées, repense au déroulement de tes cycles, à ton sommeil, ta digestion, comment tu te sens. Le but est d’être objective et de prendre en compte l’ensemble de tes ressentis. Ainsi, lorsque tu en parleras à un professionnel de santé, il pourra avoir un spectre complet de ce que tu as observé.

Étape 2 : Prendre rendez-vous avec taon médecin·e traitant·e

Maintenant que tu as pris le temps de noter ce qui te semble anormal dans ton quotidien, il faut prendre rendez-vous avec un professionnel de santé. Comme je te l’ai dit précédemment, les symptômes que tu as observés ne sont pas forcément le signe du SOPK mais pourrait être provoquée par un autre trouble où une autre maladie. Ce sera au professionnel de santé de déterminer l’origine de tes maux.

En première intention, je te conseille de prendre rendez-vous chez taon médecin·e traitant·e. Iel va en effet pouvoir t’examiner, voir si quelque chose semble anormal et te prescrire des examens en fonction de ses hypothèses sur l’origine de tes troubles.

Étape 3 : Consulter un ou des professionnels de santé

Le diagnostic du SOPK peut-être long. En effet, c’est un diagnostic qui est posé seulement après avoir écarté toutes les autres causes pouvant amener à des symptômes similaires. Plusieurs examens sont souvent nécessaires, généralement au moins des analyses sanguines et une échographie des ovaires. Mais cela peut être davantage selon les hypothèses que taon médecin·e traitant·e doit écarter.

Une fois que tu auras réalisé les examens prescrits par taon médecin·e traitant·e, celui-ci pourra certainement poser son diagnostic. Tu n’auras donc probablement pas de diagnostic de posé lors du premier rendez-vous avec taon médecin·e traitant·e. C’est tout à fait normal, et même si l’attente n’est pas facile à vivre, il faut garder patience. Recevoir un diagnostic d’une maladie ou d’un syndrome n’est jamais une chose simple à vivre, il est donc important de laisser votre professionnel de santé bien faire son travail afin d’éviter une erreur de diagnostic, qui peut-être bien plus grave à mon sens.

Les 4 points à retenir

  • Liste les choses qui te semblent anormales dans ton quotidien sans te focaliser sur les listes de symptômes rattachés au SOPK.
  • D’autres troubles ou maladies peuvent amener à des symptômes similaires à ceux observés chez les personnes atteintes du SOPK.
  • Prendre rendez-vous chez son médecin·e traitant·e est la première étape à faire pour trouver l’origine de tes maux.
  • Le diagnostic peut-être long, mais il est préférable à une erreur de diagnostic 😉

J’espère que cet article t’a été utile. Si tu souhaites plus d’informations sur le SOPK, tu peux consulter mon article « Définition : C’est quoi le SOPK ? ». Pour me soutenir, n’hésite pas à me laisser un commentaire ou à me suivre sur Instagram @cassandregloria. Tu peux épingler une des images suivantes sur ton Pinterest pour retrouver facilement cet article 🙂

Plein de soutien et à très vite 💙
Cassandre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.